Investissement direct étranger

République Tchèque flag République Tchèque : Investir

L'investissement direct étranger (IDE) en République Tchèque

Les IDE en chiffres

D'après l'Agence gouvernementale pour l'Investissement Direct Etranger, la République Tchèque se classe au premier rang des pays d'Europe centrale et orientale à la fois au niveau du stock d'IDE et du flux entrant par habitant. Cette situation s'explique par la mise en place de mesures d'incitation à l'investissement, par la présence d'une main-d'oeuvre qualifiée et peu coûteuse, mais aussi par les avantages naturels de la République Tchèque, tels que sa localisation en plein coeur de l'Europe centrale. On observe un changement de destination des IDE, de l'industrie de fabrication vers les "centres de services stratégiques". 

Après avoir atteint en 2012 leur plus haut niveau depuis 2005, les flux d'IDE se sont tassés en 2013, et devraient repartir à la hausse.
L'Union Européenne et les États-Unis sont les deux plus importants investisseurs étrangers en République Tchèque.

 
Investissement Direct Etranger 201020112012
Flux d'IDE entrants (millions USD) 6.1412.31810.592
Stocks d'IDE (millions USD) 128.504120.569136.442
Indicateur de performance*, rang sur 181 économies 8065-
Indicateur de potentiel**, rang sur 177 économies -35-
Nombre d'investissements greenfield*** 404258
IDE entrants (en % de la FBCF****) 12,64,522,6
Stock d'IDE (en % du PIB) 64,655,569,6

Source : CNUCED - dernières données disponibles.

Note : * L'indicateur de Performance de la CNUCED est basé sur un ratio entre la part du pays dans le total mondial des IDE entrants et sa part dans le PIB mondial. ** L'indicateur de Potentiel de la CNUCED est basé sur 12 indicateurs économiques et structurels tels que le PIB, le commerce extérieur, les IDE, les infrastructures, la consommation d'énergie, la R&D, l'éducation, le risque pays. *** Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère. **** La formation brute de capital fixe (FBCF) est un indicateur mesurant la somme des investissements, essentiellement matériels, réalisés pendant une année.

 

Les flux d'IDE par pays et par secteurs d'activité

Les pays investisseurs 2012, en %
Pays-Bas 29,0
Allemagne 14,0
Autriche 13,0
Luxembourg 5,0
France 5,0
Suisse 4,0
Belgique 4,0
Chypre 3,0
Slovaquie 3,0
Les secteurs investis 2012, en %
Secteur manufacturier 28,0
Intermédiation financière 27,0
Transport, entreposage, communication 19,0
Commerce et maintenance 18,0
Immobilier, location, affaires 3,0

Source : Banque nationale tchèque - dernières données disponibles.

 
Les formes de sociétés préférées par les investisseurs
Société à responsabilité limitée ou société anonyme
Les formes d'établissements préférés par les investisseurs
Entreprise à responsabilité limitée (appelée s.r.o.)
Les principaux investisseurs
Hyundai Motor Company, Sungwoo Hitech, FTE automotive s.r.o., Sun Microsystems Czech, TietoEnator
Les sources statistiques
Banque nationale tchèque

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir en République Tchèque

Les points forts
Un bon accès au marché européen, une longue histoire de production industrielle, la qualité de la main-d'oeuvre font partie des éléments positifs de la République tchèque. On peut également citer les éléments suivants qui représentent des avantages non négligeables pour le pays :

- Une banque centrale forte et indépendante et une monnaie extrêmement stable ;
- Une croissance économique rapide ;
- Une bonne capacité à résister à la crise économique mondiale.

Les points faibles
- L'économie de la République tchèque est très dépendante du niveau d'exportation et de l'afflux d'investissements étrangers, ce qui peut la rendre vulnérable en temps de crise.
 -L'euroscepticisme du pays et le manque d'intérêt pour l'adoption de l'Euro peuvent décourager certains entrepreneurs européens sur le long terme et rendre le pays moins compétitif.
- Le pays a également connu des tensions politiques, notamment en 2009, ce qui peut remettre en cause sa stabilité aux yeux d'entrepreneurs potentiels.
- La lenteur des
réformes législatives et judiciaires
, de même que la lenteur des courts judiciaires et la relative méconnaissance des juges des cas commerciaux ou de propriété intellectuelle.
- Quelques témoignages sur des pratiques de corruption, liées la plupart du temps à l'attribution de marchés publics.
- Le manque de main-d'oeuvre constitue également un frein dans le développement du pays (il est souvent nécessaire d'employer une main-d'oeuvre étrangère pour que la production soit possible).
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement a mis en place depuis 1998 un programme d'incitation aux investissements et a encouragé l'arrivée massive d'IDE aussi bien dans les projets sur terrain vierge ("greenfield"), qu'existants ("brownfield" ou développement de structures existantes). On peut citer parmi ces mesures :
- La non-discrimination et l'égalité de traitement entre nationaux et étrangers ;
- La protection de l'investissement et la non double imposition ;
- La protection des droits de propriété et de rapatriement des bénéfices.

Le ministère tchèque de l'Industrie et du Commerce et CzechInvest, l'agence de développement des investissements, ont lancé l'initiative « Welcome Package pour les investisseurs », le 1er Juillet 2013, qui vise à rendre les procédures d'immigration aussi rapide que possible pour les investisseurs étrangers qui ont besoin de permis de résidence et de travail en République tchèque.

Plus d'informations sur la page "Foreign Investment in the Czech Republic" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, tous droits de reproductions réservés.
Dernières mises à jour en Juillet 2014