Le contexte économique

drapeau Kosovo Kosovo : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

L'économie du Kosovo a connu depuis son indépendance un taux de croissance élevé, tiré par la consommation privée et les investissements publics. La récession en Europe n'a eu que peu d'impact sur la croissance du pays du fait de la faiblesse des exportations et des IDE et de l'importance croissante des dépenses publiques. En 2013, la croissance s'est contractée (-2,6%). L'accord de normalisation des relations avec la Serbie, signé en avril 2013, a marqué un tournant. Cela a permis au Kosovo de commencer à préparer son adhésion à l'Union Européenne. En outre, le pays est devenu membre de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en 2012 et de la Banque européenne d'investissement en 2013.

Principalement stimulée par les dépenses publiques, l'économie du Kosovo doit faire face à un déficit croissant de son compte courant et à la dégradation de sa situation fiscale. Un nouvel accord a été conclu (107 millions d’euros d’aide) en 2012. En 2013, l'institution a jugé que le pays était sur la bonne voie, soulignant, entre autre, l'amélioration du cadre fiscal et le renforcement de la banque centrale. Bien que la phase de reconstruction d’urgence touche à sa fin, tout reste à faire pour créer une économie productive. La Commission Européenne a évoqué la fragilité de l'économie en octobre 2013, jugeant que le cadre législatif restait trop peu développé et l'économie informelle trop importante. Pour l’instant, le pays tire une grande partie de ses revenus de sa diaspora et de la communauté internationale. Malgré une amélioration en 2013, la fragilité des relations avec la Serbie pèse toujours sur le développement du Kosovo.

L’aide financière, apportée principalement par l’UE, au Kosovo (près de 5 milliards d’euros entre 1999 et 2011) aurait été insuffisante selon la Cour des comptes européenne, qui souligne l’importance de la criminalité organisée, de la corruption, de l’influence des hommes politiques sur le système judiciaire et d’un manque de transparence. Les aides n'ont pas permis de faire disparaitre ces handicaps. Le Kosovo fait partie des pays les plus pauvres d'Europe et le taux d'extrême pauvreté y est de 15%. Le chômage touche 35% de la population active, essentiellement des jeunes. Le chômage touche également de plus en plus de personnes diplômées. Le niveau d'éducation et l'état de santé sont très préoccupants.

 
Indicateurs de croissance 20102011201220132014 (e)
PIB (milliards USD) 5,69e6,656,456,997,37
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,2e5,2e2,32,64,2
Taux d'inflation (%) 3,57,32,52,11,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,68-0,92-0,49-0,74-0,64
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -12,0-13,8e-7,6e-10,5-8,7

Source : FMI - World Economic Outlook Database - dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 35,9 27,0 37,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 4,3 32,9 62,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,9 4,5 3,4

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2011
Taux de chômage (%) 45,3

Source : CIA - The world factbook - dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Kosovo" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
5/7

Carte des libertés 2014
Source : Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
80/180
Evolution :
5 places de mieux par rapport à 2013

Source : Classement mondial de la liberté de la presse 2014, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Gazeta Express
Koha Ditore
Kosovo Press
Kosovo Report
Les ressources utiles
Office Statistique du Kosovo (en anglais)
Ministère de l'Economie et des Finances (en anglais)
Banque Centrale du Kosovo
Chambre de Commerce du Kosovo

Répertoire d'affaire du Kosovo (en anglais)
Banque Centrale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, tous droits de reproductions réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2014